Grandes Vadrouilles

25 mai 2018

Balade d'eau et de marécages autour de l'Aiguebrun

Ce dimanche 20 mai au matin, 14 vadrouilleurs étaient prêts à affronter les éléments et événements prévus dans le Luberon.

2018 - 2 -

 

Le départ fut classique, en balcon au-dessus des gorges de l’Aiguebrun par un ciel bleu immaculé, sauf un lointain cumulus bourgeonnant mais à l’air inoffensif.

Départ

 

 

 

Au hameau de Chantebelle, la discussion fut sympathique avec la mosaïste propriétaire des lieux.

2018-3-

Discussion

 

 

 

 

 

 

 

 

Las ! Sous prétexte de nous faire emprunter un joli pont-barrage, Alain nous entraîna dans un de ses pseudos raccourcis coutumiers , nous faisant passer par un beau champ de lavande qui rendit les chaussures d’Aïcha et d’Anne-Marie toutes crottées.

Gadoue

 

 

 

Enfin rendus à Sivergues –véritable crèche grandeur nature-

2018-4-

sur le mur

 

 

 

 

 

 

 

 

.....nous y retrouvâmes Gilles qui nous attendait, toujours patient et détendu.

Affiche

 

 

Après le pique-nique, pris sur de belles tables que nous avions réservées...

pique-nique

PN

 

 

 

 

 

 

 

 

...nous sommes repartis pour la descente. N’ayant pas emporté de machette nous fûmes bien en peine pour franchir les marigots d’une selva imprévue barrés par des arbres géants et détrempée par les précipitations de la saison des pluies. Fort heureusement, pas de piranhas ni de caïmans à l’horizon.

Traversée

Foret vierge

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite ce fut le superbe abri sous-roche et une controverse sur les Néandertaliens, singes et les Homo sapiens sapiens.

la grotte

 

Enfin, nous arrivâmes sur la rive du paisible Aigue brun, mais celui-ci s’était mué en un véritable rio torrentiel amazonien ; le gué prévu gisant sous trente cm d’eau et donc inutilisable. La mort dans l’âme, il nous fallut abandonner la perspective de la découverte - pour certains - de la mystérieuse Baume de l’eau et retourner par le chemin classique et fréquenté vers l’Auberge des Seguins.

IMG_0407

Aigue Brun

 

 

 

 

 

 

 

 

A peine installés à la terrasse, il nous fallut nous réfugier à l’intérieur car l’orage attendu finit par éclater brutalement. Une fois celui-ci passé nous pûmes rentrer tranquillement à Zaï (Aix en provençal).

Parapluie

 

Alain, avec des photos de Marie-Christine et AMK

Posté par GVadrouilles à 09:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 mai 2018

Dimanche 27 mai, autour de Régalon : la ferme des Mayorques.

Pour les enragés, notre départ se fera du parking de la Thuilière, en douceur, dans un 1er temps sur un grand chemin sans difficulté.  Nous poursuivrons par  une montée d’environ 200m de dénivelé nécessitant une certaine agilité pour franchir un passage rocheux.  Nous atteindrons la ferme des Mayorques. Quelques panneaux relatent l’histoire de ce lieu.

Ph 1

Ph 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous continuerons  en direction de Montagnas environ 3km aller et retour. Selon l’heure nous retournerons à la ferme des Mayorques pour pique-niquer.

Ph 3

Ph 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous redescendrons ensuite par le Vallon de la Galère  jusqu’au lieu dit Ecole de la Roquette, puis  nous longerons le canal pour rejoindre les voitures. 

Ph 5

 

 

Balade d’environ 4H. Selon la météo le parcours de la randonnée pourra être modifié. 

Pour les modérés, départ du même parking en direction de la Roquette. Au panneau Barrié prendre la direction La Roquette pour descendre jusqu’à la chapelle Ste Thérèse puis marcher le long du canal et  retour aux voitures. 

Ph 6

ph 7

 

 

 

 

 

 

 

 

Randonnée reconnue par Suzelle , Martine G, Françoise, Odile, Jean Louis 

 

Posté par GVadrouilles à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2018

Dimanche...

Nous vous rappellons que, contrairement aux habitudes, la balade à la Baume de l'eau, annulée à cause de la pluie, a été reportée au dimanche suivant, c'est à dire le 20/05.

 

Alain et AMK

Posté par GVadrouilles à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2018

El desierto…

Le désert des Bardenas Reales est un parc Naturel classé Réserve de la Biosphère par l'UNESCO, très protégé, l’accès n’est autorisé qu’entre 8h et une heure avant la tombée de la nuit, camping et bivouac y sont interdits et la circulation limitée pour les voitures, mais aussi les vélos et les randonneurs, aux pistes balisées.

1 cañon

1 Désert

 

 

 

 

 

 

 

 

Après une heure de route depuis Pampelune, nous arrivons aux Cuevas de Valtierra où nous avons réservé notre hébergement. Ce sont des petits logements troglodytes très agréables.

2 cuevas

2 Cuevas la cour

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bagages déposés, nous partons à la découverte de ce fameux désert en commençant par le site le plus proche du gîte : le monastère d’el Yugo, où la Vierge serait apparue, sur un joug, à un jeune berger. C’est un bel endroit calme – en dehors des pèlerinages – mais le monastère est malheureusement fermé en semaine.

3 El Yugo monastère

3 El Yugo plaque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous partons pour une randonnée courte, car c’est déjà le début de l’après midi, et nous constatons avec surprise et un peu de déception, que c’est bien vert pour un désert ! Partout autour de nous s’étendent des champs de céréales. Le chemin atteint le Portillo del Trillo, un col peu élevé qui marque l’entrée du parc. 

4 Près du monastère

4' Col entrée parc

 

 

 

 

 

 

 

 

La vue s’étend très loin et la piste que nous suivons apparaît désespérément monotone, nous la quittons pour un sentier plus engageant bien qu’aussi plat et rencontrons un troupeau de 1400 brebis et agneaux. Le berger nous explique que les champs que nous voyons sont des céréales, de l’avoine semble-t-il, pour la nourriture des moutons en hiver.

5 Piste del

5 troupeau

 

 

 

 

 

 

 

 

De fait les Bardenas sont une région d’élevage, et nous rencontrerons de nombreuses bergeries, parfois en ruines, au cours de nos balades.

6 bergerie

6 bergerie abandonnée

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le premier soir nous nous rendons au bureau du parc pour préparer les rando des jours suivants, et là, 2èmedéception, nous apprenons que l’accès à plusieurs des circuits que nous avions prévus est interdit pour ne pas déranger les vautours et les aigles dont c’est la période de reproduction… Nous le savions, mais cette interdiction ne touchant que 6% du territoire, ça ne semblait pas bien important… Sauf que les sites les plus intéressants se trouvent justement dans cette zone, derrière ces plateaux.

7 El Rallon

7 Plateau de loin

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceci étant, le relief des Bardenas est quand même très spectaculaire et le dépaysement assuré. Une plaine de 42000 hectares hérissée de collines tabulaires, de plateaux abrupts…

8 colline

8 Plateau

 

 

 

 

 

 

 

 

de cheminées de fées, comme le si étonnant Castildetierra, « château de terre », qu’on jurerait construit par les hommes… quand on l’aperçoit en arrivant par la piste. 

9 Castildetierra

9 La piste

 

 

 

 

 

 

 

 

Car l’approche des sites se fait par une piste carrossable, même pour notre voiture basse, nous parcourons d’assez longues distances, avant de la laisser, sous la garde de Gilles, pour nous lancer sur des chemins réservés aux piétons et aux VTT.

10 Gilles

10 devant la Gorra

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils sont toujours larges et assez plats mais nous découvrons des paysages insolites et variés : un sol creusé de cañons… 

11 Canon

11 Canon 2

 

 

 

 

 

 

 

 

… de petits étangs égarés grouillant de grenouilles …

11 étang

11 étang 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut parfois passer un gué, car ce sol argileux retient l’eau. On comprend la formation du relief : "des sédiments ont été transportés par les fleuves et les rivières avant de se déposer dans des lacs, qui se sont peu à peu transformés en roche par compactage De vastes terrasses ont été dégagées par l'érosion. Le ruissellement de l'eau creuse les sols et crée de nombreux ravins: les barrancos" (Wiki).

12 gué

12 Plateau

 

 

 

 

 

 

 

 

De temps en temps un petit coin de végétation méditerranéenne ou une prairie fleurie, invitant au pique-nique.

13 ajoncs

13 Pique-nique

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques monuments, rares, mais imposants comme cette statue du Pastor qui célèbre l’activité pastorale de la région… et de grandes bergeries qui prouvent que le désert n’est pas inhabité.

14 Le pastor

14' Ferme

 

 

 

 

 

 

 

 

Un soir, sur le chemin du retour, descendant vers Arguedas, petite ville proche de notre gîte, nous traversons un champ de panneaux solaires, c’est une source importante d’énergie dans cette région. Au dessus de la ville d’anciennes habitations troglodytes attendent peut-être d’être réaménagées en gîtes, comme l’on été celles qui nous hébergent.

15 panneaux sol

15 troglodytes

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soir nous apprécions l’accueil de ce lieu : la terrasse pour l’apéro, bien qu’il fasse frisquet,  

16 Cuevas entrée

16' Apéro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

…le restaurant de Ruben qui nous sert du bon vin et des spécialités locales… enfin notre petit dortoir si propice au sommeil réparateur.

16' Cuevas resto

17 Cuevas dortoir

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dernier jour, sur la route de Saragosse, nous faisons une dernière rando dans les Bardenas Negras, par opposition aux Blancas où nous étions. Enfin une « vraie » rando : un petit sentier, avec un dénivelé modeste (200m) mais une pente très raide...

18 Montée à la Peina del F

18 Montée au Fraile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... nous mène au sommet de la Peña del Fraile, d’où la vue s’étend sur l’ensemble des Bardenas. C’est superbe. 

19 Sur le Fraile

19 Vue depuis el Fraile

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais nous redescendons vite car le ciel se fait menaçant, nous aurons juste le temps d’avaler un rapide casse-croute avant de nous réfugier dans la voiture pour éviter l’averse. 

20 Peina del fraile

 

 

 

Cette virée dans les Bardenas valait vraiment la peine, malgré les petites déconvenues. Si vous y allez, choisissez plutôt l’automne : après les moissons, vous aurez des paysages plus désertiques (d’ailleurs les photos des sites sont toutes prises à cette époque) et vous pourrez vous balader dans les lieux qui nous sont resté inaccessibles… 

El Rallon

La gorra

 

 

 

 

 

 

 

 

AMK avec des photos de Gilles 

Posté par GVadrouilles à 17:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 mai 2018

Tras los Pirineos.

Partis d’Aix de bon matin, ce dimanche 22 avril, nous atteignons en fin d’après-midi - après quelques heures de voiture sans le moindre bouchon - la première étape de notre voyage derrière les Pyrénées : Pampelune, en plein centre du barrio antiguo. C’est sympa et décontracté, des jeunes discutent en buvant des bières, assis dans la rue.

1 devant Guernica

1 Devant la fontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

La vieille ville est belle, tout près de chez nous se trouvent la cathédrale Santa Maria avec son superbe tympan et l’Hôtel de ville à la façade baroque. 

2 Tympan cathédrale

2 El ayuntamiento

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pampelune était un poste avancé de la couronne espagnole face aux Français (qui l’ont conquise en 1521) l’ancienne ville fortifiée, est entourée de remparts, que suit un chemin de ronde.

3 Remparts

3' Tour de ville

 

 

 

 

 

 

 

 

On y pénètre par le Portal de Francia… le tour de la ville offre des promenades agréables… 

3 Chemin de ronde

3' Porte des français

 

 

 

 

 

 

 

 

… jusqu’au parc de la Taconera, le plus ancien et le plus beau parc de cette ville très verte et aérée.

4 Parc Taconera

4 vieux pont

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un hôte célèbre, Hemigway, a séjourné plusieurs fois ici, il descendait à l’hôtel La Perla sur la plaza del Castillo, cœur historique de la cité.

5 Plaza del castillo

5 Hemingway


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était un aficionado des corridas et surtout de l’enciero - course de taureaux à travers la vieille ville qui a lieu à l’occasion des fêtes de St Fermin, le patron de Pampelune - qu'il l’évoque longuement dans un roman, Le soleil se lève aussi. 

6 enciero film

6 enciero bronze

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre fan de cette bousculade organisée, Yves nous entraîne dans une visite passionnante de la Plaza de toros. Josette s’essaie au maniement de la muleta qui se révèle très lourde ! Yves a fière allure en torero d’opérette. Il vous conseille, si l’encierro vous intéresse d’aller sur le net regarder des vidéos en tapant « encierro Pampelune », c’est impressionnant !  

7 Torero Yves

7 torero Josette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après 2 jours de vadrouille, nous quittons cette ville agréable et vivante pour le désert des Bardenas, but de notre voyage, qui fera l’objet d’un autre message. Les 3 derniers jours de notre périple sont consacrés à Saragosse : sise sur les bords de l’Èbre et dont le monument emblèmatique est la superbe cathédrale d’El Pilar.

 

1 Devant El Pilar

1 Sur la place

 

 

 

 

 

 

 

 

De l’antique Caesaraugusta, cité fondée par Auguste en 14 avant JC, elle garde quelques vestiges : un port, un théâtre antique, des thermes et des restes d’une muraille d’enceinte.

2 Le port romain

2 Muraille

 

 

 

 

 

 

 

 

Occupée par les Arabes de 714 à 1118, Caesaraugusta est devenue Saraqusta, la plus grande ville musulmane du Nord de l’Espagne. Témoin de cette période, le splendide palais de la Aljaferia, résidence des rois arabes de 1039 à 1110. 

3 Aljaferia 1

3 Aljaferia 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus tard occupée par les rois catholiques, elle finira comme prison de l’Inquisition et abrite aujourd’hui le parlement d’Aragon.

3 Aljaferia prison

3' Aljaferia ext

 

 

 

 

 

 

 

 

L’influence des Arabes se retrouve dans l’art mudéjar, cette pratique typiquement espagnole est un prolongement de la décoration mauresque appliquée à des édifices romans ou gothiques, les résultats sont magnifiques… 

3

3

 

 

 

 

 

 

 

 

Roman et gothique ont d’ailleurs été revisités par le baroque : la cathédrale San Salvador, dite la Seo, est un très bel exemple de ce mélange de styles : une mosquée qui avait remplacé un temple Wisigoth devint  au XIIe siècle une église chrétienne qui  subit de nombreuses transformations ; La Seo rassemble ainsi les styles gothique, mudéjar, Renaissance et baroque.

4 La Seo

4 La Seo retable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non loin d’elle, par contre, la cathédrale Del Pilar est du pur Baroque, si la façade en est magnifique, l’intérieur fait plutôt penser à un hall de gare mussolinienne décoré en rococo… On prend en photo les petits enfants devant le pilier miraculeux apporté par la vierge du même nom… ce n’est pas gratuit et les familles font la queue pour faire photographier leurs chérubins, les voies du seigneur sont impénétrables ! 

5 El Pilar soir

5 El P enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

Déambulation sur les bords de l’Èbre : fleuve capricieux aux crues redoutables, il n’était autrefois traversé que par le Pont de Pierre premier pont fixe construit au 14èmesiècle. Aujourd’hui la ville compte de nombreux ponts dont celui du 3ème millénaire construit pour l’Exposition Internationale de 2008 dont le thème était l’eau.  

6 Le pont de pierre

6' le pont

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette exposition a donné naissance à un quartier moderne aux réalisations audacieuses, comme la Torre del Agua, et élégantes comme cette passerelle élancée. 

7 Torre del agua

7 Passerelle et El Pilar

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre édifice contemporain, sur la Plaza del Pilar une belle fontaine moderne représente la carte de l’Amérique du Sud… 

7' La fontaine 2

 

 

Tout près de notre appartement se trouvait la statue d’Agustina, une jeune héroïne, qui, en juillet 1808, aida les soldats, qui défendaient la ville contre l’attaque des Français, en leur apportant de l’eau et de la nourriture et comme tous les défenseurs étaient morts ou blessés, ramassant une mèche allumée elle tira au canon contre les assaillants… ici non plus les français n’ont pas laissé de bons souvenirs.

8 Agustina

8 Agustina 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons sillonné les petites rues du vieux quartier, aussi animées, mais moins décontractées que celles de Pampelune : les gens ne s’assoient pas par terre, ils boivent debout devant des tonneaux.

8 Rue

8 rue le soir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soir on dîne dans les bars à tapas bondés et bruyants… et on pique un fou rireà la lecture de la traduction française de la carte : devinez ce que peut bien être « une souris de foie »… 

9 Dîner tapas

9 Resto fou rire

 

 

 

 

 

 

 

 

5ème ville d’Espagne, riche d'art et d'histoire, Saragosse mérite plus qu’un détour et en 3 jours nous n’en avons découvert qu’une partie. 

10 Plaza de torros

10 Tapas

 

 

 

 

 

 

 

 

AMK

Posté par GVadrouilles à 16:24 - Commentaires [7] - Permalien [#]

11 mai 2018

Météo

Devant le temps catastrophique annoncé pour dimanche, Alain annule la rando à la Baume de l'eau et propose de la reporter au 20 mai. 

AMK

Posté par GVadrouilles à 22:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 mai 2018

le dimanche 13 mai

Je vous propose la randonnée « la Baume de l’eau et autres sites de l’Aigue Brun » dans le Luberon.  

Nous partirons d’un des parkings précédant l’auberge des Seguins pas loin de Buoux (suivant le remplissage desdits parkings). Nous monterons très doucement, par un beau chemin en balcon au-dessus des gorges vers le hameau de Chantebelle, puis le village de Sivergues, admirant au passage la Roche de Solutré provençale….

1 Solutré provNous y pique-niquerons, en espérant que les Modérés nous y rejoignent par la route.

Après un petit repos, notre chemin descendra vers la rivière – coulera-t-elle encore ?-passant par de belles prairies à narcisses - toujours en fleurs ?

2 chemin

5 narcisses

 

 

 

 

 

 

 

 

Si nous n’y parvenons qu’à la nuit, un toit solide nous abritera !

6 toit solide

 

 

Le gué nous permettra de franchir la rivière et de passer sur sa rive droite que nous surplomberons. 

6' surplomb

7 surplomb

 

 

 

 

 

 

 

Quelque part par-là, nous découvrirons un site insolite exceptionnel, la Baume de l’eau. 

8 Baume de l'eau

 

Enfin, après avoir longé les gorges et leurs magnifiques paysages de parois calcaires et de forêts épaisses, le chemin plongera en épingles à cheveux vers les Seguins et nos voitures.

Pour les Enragés, la dénivelée totale n’est que de 300m environ ; la distance de 9km maximum et la durée voiture-voiture 6h y compris les arrêts : pause-buvette, techniques, pique-nique et visite…..

Le trajet en voiture est de 47 km ; 1 heure ; 10€ AR (Via Michelin).

Il faut donc quitter la MMSH à 9 heures tapantes !

Les Modérés pourront se rendre en automobile à Sivergues. [56 km ; 1h ; 11€ AR - Via Michelin] 

Avant ou après le pique-nique, ils pourront marcher jusqu’au Castelas (1.5 km de plat, malheureusement goudronné maintenant), véritable « crèche provençale» et voir le troupeau de chèvres du Rove.

Au dimanche 13 mai. 

Alain

 

Posté par GVadrouilles à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2018

Les modérés à Manosque

Culture, nature et aventure, telle fut la randonnée culturelle des quatre modérés : Marie-Luce, Marie-Christine, Marie-Claude et Jean-Marie, de Manosque à la colline de Toutes-Aures.

Après un détour à la magnifique Ecole Internationale à l’architecture japonisante,

1 Ecole internationale, le Mont Dore et trois modérés

2 Ecole Internationale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ils ont déambulé au fond des ruelles de la vieille ville de Manosque,

3 Les HOMET cherchent la maison de GIONO P1090038

5 La vieille ville entre ombre et lumière P1090042

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tantôt ensoleillée et fleurie,

6 la vieille ville colorée P1090056

7 Manosque Bistrot P1090057

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tantôt sombre et rongée de moisissures, de celles qui enflammaient l’imagination de Giono enfant, dont nous avons lu quelques pages de « Jean le Bleu ».

8 La vieille ville de Manosque porte P1090097

9 GIONO Jean le Bleu 1934 P1090163

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, marche tranquille le long du canal d’irrigation entre les oliveraies,

10 Randonnée Canal d'arrosage P1090129

11 Randonnée Canal d'arrosage et oliveraie P1090130

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avant de gravir un antique sentier de pèlerinage menant de Pierrevert...

12 bis Randonnée Pierrevert P1090135

12 Randonnée Canal d'arrosage P1090142

 

 

 

 

 

 

 

 

à la chapelle Saint Pancrace, sur « la petite colline de Toutes-Aures », si bien nommée par jean GIONO, la brise nous rafraichissant pendant le pique-nique.

13 Saint Pancrace chapelle P1090152

Là-haut, un spectacle inattendu : celui de combats de Taï chi, suivis de la remise d’une ceinture de soie orange à l’un des participants. 

14 TaïChi près de la chapelle 15 avril 2018 P1090157

Après avoir lu, près du portail de la chapelle la longue histoire de ce « locus sacer »,

 

15 Saint Pancrace dit San Brancaï histoire du lieu P1090158

16 Saint Pancrace porte P1090161

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les quatre modérés sont redescendus vers « l’immobile pâleur des fermes fardées de chaux et le lent agenouillement des paysans gras dans l’alignée des serres à primeurs »(Jean GIONO, Jean le Bleu).

17 GIONO Jean le Bleu 1934 Incipit P1090164

 

Marie-Christine.

P1090080

Bravo aux modérés qui se sont "pris en charge" et ont organisé leur rando en toute indépendance... et bravo à Marie-Christine pour ce beau reportage illustré de photos superbes. AMK.

Posté par GVadrouilles à 11:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 avril 2018

Volx et le Belvédère de Bellevue

Enfin une belle journée de printemps comme tous les randonneurs en rêvaient depuis quelques semaines : ciel bleu, petites hépatiques bleues et jonquilles sur le bord du chemin,

2 Hépat (1)

3 jonq

 

 

 

 

 

 

 

 

 vue jusqu'aux sommets enneigés de Lure et des Alpes du Sud. 

4 neige lure et alp

4 vue

 

 

 

 

 

 

 

 

12 enragés partent pour l'ascension des 400 m de dénivelé.

5 enragés

Yves fera demi-tour  et tiendra compagnie à Gilles resté à Volx.

5 Montée

5 montée

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le pique nique en balcon, nous contournons le plateau en admirant toujours la vue au nord côté Forcalquier,

5b PN

5b Piknik

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mane jusqu'au Ventoux  et retournons par l'autre versant au-dessus de Manosque et la vallée de la Durance.

6 a autre versant

6 bis

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous terminons par une piste au milieu d'oliviers plus que centenaires que nous ne nous lassons pas de photographier !

 

8 oliv et neige

7 oliv

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous retrouvons nos deux compères pour partager un verre bien mérité sur la place de la Mairie, après une randonnée unanimement appréciée  ! 

P4150992

P4151009

 

 

 

 

 

 

 

 

Simone, Michel B, Suzelle, Martine G (avec qques photos d'AMK)

 

 

Posté par GVadrouilles à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2018

Dimanche 15 Avril : Randonnée à Volx « Le Belvédère de Bellevue »

Pour les enragés 

Depuis le parking des Félibres devant la mairie

Notre chemin s’élève au dessus de l’église par une longue  montée caillouteuse pendant 2H environ pour un dénivelé de 405 m.

Ph 1

Ph 2 JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Au sommet  du promontoire beau panorama sur les Alpes du Sud.

Traversée en plateau jusqu’au col de Pissautier puis descente dans le ravin de Fontamaurri, chemin très pentu et caillouteux. 

Ph 3)

Au retour nous découvrirons des oliveraies qui ont su résister au terrible hiver 1956.

Ph 4

Pas de passage en balcon mais cependant cette randonnée demande une attention soutenue, une bonne forme et des bâtons.

Durée de la randonnée : environ  4H.

Pour les modérés 

Visite du village (plan fourni par l’office du tourisme ). Puis petit tour jusqu’aux oliveraies au dessus du village.

Reconnaissance faite par Simone et Michel , Martine G, Odile, Suzelle.

Trajet en voiture : Aix-Manosque par l’autoroute : sortie Manosque, puis direction Gap Sisteron Digne, puis Volx La Brillanne : 64km.

Péage : 4,70€. Aller et retour : 28,60€ par voiture 

 

Posté par GVadrouilles à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]